Faire connaissance avec l’Eglise Verte

Le label « Église verte » est un outil à destination des paroisses / Églises locales ainsi que des œuvres, mouvements, monastères et établissements chrétiens qui veulent s'engager pour le soin de la création.

Faire connaissance avec l'Eglise Verte

Le Label « Eglise Verte »

Le label « Église verte » est un outil à destination des paroisses / Églises locales ainsi que des œuvres, mouvements, monastères et établissements chrétiens qui veulent s’engager pour le soin de la création. Le label n’est pas une fin en soi mais un outil d’encouragement et de progression. Il est à renouveler chaque année.

Le label est porté par l’association loi 1901 Église verte qui émane de :

Le Conseil des Églises chrétiennes en France (structure coordinatrice de l’œcuménisme), La Conférence des évêques de France (CEF), La Fédération protestante de France (FPF), L’Assemblée des évêques orthodoxes de France (AEOF). Les trois présidents de l’association sont les présidents de la CEF, de la FPF et de l’AEOF : Mgr Eric de Moulins-Beaufort, Pasteur Christian Krieger et Mgr Dimitrios Ploumis.

Contexte

La COP21 a dynamisé la mobilisation des chrétiens sensibles aux questions environnementales et initié une démarche œcuménique qui s’est exprimée notamment par la mise en place du Jeûne pour le climat, la publication de la brochure « Habiter autrement la Création », le succès des Assises chrétiennes de l’écologie – qui ont réuni 2 000 chrétiens à Saint-Étienne -, la célébration commune à Notre-Dame de Paris et la mobilisation de nombreuses églises et mouvements pour la COP21 (accueil des pèlerins, marches, remise de 1,8 millions de signa- tures).

Cette mobilisation visait aussi à être un tremplin pour ensuite impliquer concrètement les chrétiens, les paroisses et les communautés, qui sont en attente   d’une “suite”   et de propositions   concrètes. De plus, la multiplication d’initiatives du Temps pour la création et, côté catholique, l’Encyclique Laudato Si’, ont rendu les communautés mûres pour des démarches durables.

Organisation

Église verte est depuis novembre 2020 une association loi 1901, dotée d’un bureau et d’une équipe opérationnelle. Composé de représentants des partenaires, le bureau élargi est chargé de la gouvernance du projet. Les Statuts de l’association Eglise verte sont disponibles et le Règlement intérieur (version amendée le 25 juin 2022).

Finances

Dans un premier temps, le label est en grande partie financé par ces partenaires. Il s’appuie maintenant progressivement sur les contributions volontaires des paroisses et structures labellisées, ainsi que sur des donateurs.

 

Or les contributions des structures labellisées rentrent progressive- ment mais lentement : l’association Église verte a donc besoin de nombreux donateurs fidèles pour fonctionner sereinement et se développer.

Fonctionnement

Le bureau de l’association est constitué par :

  • Robin Sautter, président délégué, pasteur de l’Église protestante unie de France à Romans-sur-Isère
  • Pascal Balmand, vice-président délégué, responsable Écologie & Société à la CEF
  • Pierre Kazarian, vice-président délégué, prêtre orthodoxe à Montpellier
  • Jean-Pierre Charlemagne, trésorier,  chargé   de   mission   à A Rocha
  • Elena Lasida, professeure à l’ICP, a été la première présidente déléguée d’Église verte, de sa constitution en novembre 2020 à août 2021.Il est soutenu par un bureau élargi, composé de membres des

    3 confessions et de représentants de :

    Et la mise en œuvre est gérée par l’équipe opérationnelle :

    • Ivan, secrétaire général
    • Marie-Lorraine, suivi des communautés (Ouest + Nord de la France) et déclinaison Associations
    • Juliette, animation du réseau ambassadeurs, suivi des communautés (Île de France + départements limitrophes) et déclinaisons jeunesse
    • Delphine, suivi des communautés (Est de la France) et déclinai- son Familles
    • Sr Nathanaëlle, déclinaison Monastères
    • Sr Hélène, déclinaison Congrégations

    Une assemblée des communautés a lieu annuellement, la dernière édition s’est tenue le 3 juin dernier

A droite : la pasteure Anne-Laure Danet, qui dirige le service des relations avec les églises chrétiennes (œcuménisme) au sein de la Fédération protestante de France (FPF)

Accueil

Contact